CR des rendez-vous issus de l’atelier sur le numérique

Samedi 20 février: une première rencontre, de premières idées à partager, des liens à tisser

A l’occasion de la journée du 23 janvier 2010, organisée par le FMSD, à Paris, Anne du groupe Netoyens (netoyens.info) et Ludovic de hns.info ont lancé l’idée de réunir une dizaine de personnes investies dans l’usage et le développement de médias alternatifs avec pour but de travailler sur les réseaux de réseaux, les convergences possibles, les partenariats, notamment dans le cadre de la préparation du FSM de Dakar en janvier 2011. Etaient présents : un vidéaste, une plasticienne, des personnes de Netoyens.infoRevoltes.netPasserellesud.org, Les Petits Débrouillards, Ars Industrialis, La formation clinique.

Les axes :

Mettre en relation différentes personnes des médias en particulier, permettre le dialogue, imaginer comment initier des débats à plus grande échelle, concevoir les outils dont nous aurions besoin…

Les différents projets de médias que nous portons peuvent, certes, être utilisés à la mise en forme, diffusion de différentes activités et initiatives, mais aussi contribuer et permettre une réflexion plus large sur les sujets abordés, plus que des simples outils, mais comme de véritables acteurs d’une nouvelle démocratie et du partage des biens communs, dont, bien sûr, ceux de la connaissance.

De la même façon, chercheurs, associations, pourraient en travaillant avec les médias alternatifs sortir de cercles parfois ressentis comme trop fermés, établir de nouveaux contacts avec la société civile, partager les enjeux de leurs luttes…
Ensemble, œuvrer au dépassement du capitalisme cognitif.

Sans en rajouter à la surinformation, diffuser  une information qui ne l’est pas par les médias classiques.

Plusieurs propositions pour construire ces passerelles, synergies ont été retenues:

- A court terme : partager le calendrier de nos différentes initiatives, et mettre en commun nos compétences. Les médias alternatifs peuvent, si besoin, filmer, enregistrer et diffuser pour faire connaître le travail des uns et des autres, mais ils ne sauraient se passer de la participation effective des intéressés à ces publications.

- A court et moyen terme : nos pages peuvent être ouvertes à ceux qui le souhaitent, pour la diffusion d’articles, d’analyses, de projets… Certains sites permettent de diffuser les informations; d’autres, ouvrent  aussi la possibilité d’initier des discussions.
Il est aussi envisagé que différents médias travaillent ensemble à la réalisation commune de projets (films, reportages, enquêtes, interviews…), de notre propre initiative et pourquoi pas aussi avec d’autres acteurs (par exemple le FMSD).
Faire apparaître nos sites et travaux sur un portail commun pour faciliter la recherche, augmenter la visibilité du travail de chacun et des initiatives en cours ; le portail de Netoyens (http://portail.netoyens.info/portal) peut être utilisé dans ce but.

- A plus long terme : mettre en relation des personnes ayant envie de concevoir un outil de travail, de partage et de débat pouvant répondre à une utilisation à grande échelle, travailler à l’écriture d’un «cahier des charges» susceptible de permettre à des informaticiens de concevoir les logiciels nécessaires.
(Un exemple de collaboration possible: Nous sommes plusieurs à avoir réfléchi à cet outil, nous l’envisageons sans hiérarchie, permettant objectivement, mathématiquement (algorithmes) de discerner ce qui est le plus partagé, un outil qui pourrait servir aussi bien à des associations, des institutions variées, que servir de support à des discussions plus larges. Nous lançons donc un appel vers des informaticiens prêts à travailler à la réalisation de logiciels pouvant répondre à cette demande)

FIN DU CR du 20 FEVRIER – Paris 11e

Vendredi 26 février 2010, un rendez-vous «éducation au Web» et outils participatifs : des projets

Compte rendu d’un rendez-vous issu de l’atelier Numérique du FMSD sur la question de l’éducation aux techniques numériques et de la formation des animateurs multimédia. Présents : Tamer el-aidi (Les Petits Débrouillards), Marie Bodeux (idem), Cécile Cabantous (Ars Industrialis, FMSD).

Objectifs

Prolonger l’atelier Numérique du FSMD et répondre à voir à la question posée : à qui revient l’éducation au Net ?
– Donner à voir un résultat (expo, vidéo…) au sein des participants au FSMD et auprès d’autres acteurs du secteur : La Cantine, le CRAS ou Centre de ressources en art sensitif de Mains d’Œuvres (par exemple) ou encore la Région (actuellement en mission sur la question de la formation des animateurs multimédia).
– Favoriser techniquement l’appropriation du FSMD par les participants (projet 2).

Projets

1) Un support 12 panneaux identifiant 12 problématiques actuelles du Web et des techniques numériques (pour diffusion sous forme d’exposition itinérante, flyers, pdf…)
Principe des 12 R°/V° :
Une question dite « point de tension » (R°)
Un visuel fort (R°)
Un texte d’explication rédigé par un « spécialiste » (V°)
Appel à participants auprès de graphistes ou de personnes pouvant répondre à une problématique, notamment des personnes présentes à l’atelier.

2) Des outils participatifs pour suivre l’évolution de l’initiative française du FMSD
Le principe : une base de données des participants au FMSD (sous la responsabilité d’un animateur de groupe) ; une liste de diffusion (idem) ; un forum de discussion (login nécessaire pour les 200 participants) ; un support de diffusion externe de documents finis, le site de l’initiative française FMSD) ; calendrier…
Objectif : permettre aux 200 participants de l’initiative française du FSMD de suivre les prolongements des ateliers, de se greffer sur les projets en cours, de proposer des sujets pour le FMSD 2011. C’est aussi une manière de mettre en place les outils numériques adaptés au processus en réseau du FMSD.
Cahier des charges à préciser après validation du principe notamment avec Fabien Piasecki, coordonnateur de l’initiative française, et qui pourrait être l’animateur de groupe. Appel à contribution auprès d’un informaticien pour mettre en place les outils.
3) Une force de frappe pour distribuer les flyers ou coller des affiches (correspondant au projet 12 panneaux)
4) Projets en stand-by :
Reportage citoyen et/ou outil de formation interne : filmer l’activité des Petits Débrouillards et d’un animateur d’EPN en utilisant un protocole d’autoconfrontation croisée d’animateurs multimédia des Petits Débrouillards et de l’ASTS (optique de formation interne) ou sous forme de reportage plus large sur la pratique de terrain de ces animateurs (Netoyens est OK sur le principe)

Groupe de travail sur l’impact de l’informatisation sur les métiers et les conditions de travail (idée encore trop floue. Sujet évoqué : le hacking au travail)

Dépasser les problématiques franco-françaises (tenter d’analyser l’aspect normatif des techniques numériques actuelles, reflétant mal la polysémie ou la diversité culturelles)

Agenda

  • Rendez-vous informel dans un bar pour faire avancer ces projets et plus si affinités (à fixer lors du prochain mailing atelier numérique)
  • Prochaine réunion de coordination du FMSD (mars) pour exposer et formaliser les projets / lancer appels à contribution (graphistes, intervenants pour l’expo, force de frappe…)
  • Deux vagues d’actions : première action à mener avant l’université du Crid (juillet), deuxième action à la rentrée 2010.

FIN DU CR 26 février – Halle aux cuirs

Comments are closed.